Fin de rhéto
Partagez
En savoir plus sur ces assurances?

Mon enfant a fini sa rhéto. Et maintenant ?

La fin des études secondaires est un moment-clé dans la vie de vos enfants. Mais trouver sa voie n'est pas toujours facile...

​Etudes univeristaires ou dans une école supérieure ? Année à l'étranger ? Ou encore se lancer dans la vie professionnelle ? Différentes possibilités s'offrent à vos enfants.

Entrée à l'université ou dans une école supérieure ?

​Savoir quelle direction emprunter n'est déjà pas évident pour tout le monde, mais faire le choix entre des études universitaires et une école supérieure ne fait parfois que compliquer la tâche.

  • L'enseignement supérieur non universitaire est généralement plus concret dans les méthodes et les contenus. Si la théorie occupe une place importante au cours de la (des) première(s) année(s), le reste de la formation fait très souvent la part belle aux stages en entreprise. Ce qui plonge directement l'étudiant dans le vif du sujet. L'encadrement proposé y est aussi plus scolaire.
  • Les études universitaires privilégient quant à elles l'aproche scientifique. Ce type d'enseignement suit la philosophie "d'apprendre à apprendre". L'encadrement est beaucoup plus libre et laisse l'étudiant gérer lui-même l'oganisation de son temps.  
Réduire

Rentrer dans la vie active ?

Certains étudiants ont une idée très précise de l'orientation professionnelle qu'ils veulent donner à leur vie. Dans certains cas, la poursuite d'études supérieures n'est pas nécessaire.

Pour d'autres par contre, les études s'apparentent à un véritable chemin de croix. La fin de la rhéto peut alors signifier la fin des études et le début de la vie active. Ceci peut évidemment constituer une bonne solution si elle fait l'objet d'un choix lucide et informé. Bien entendu, se mettre sur le marché de l'emploi n'exclut en rien la participation à certaines formations (en alternance, cours du soir ou autres) qui permettent de se perfectionner dans certains domaines bien précis et qui visent également à l'obtention d'un diplôme.

Réduire

Refaire sa rhéto à l'étranger ?

​Partir à l'étranger est également une possibilité qui permettra à votre enfant de développer quelques compétences très utiles :

  • indépendance
  • maturité
  • ouverture d'esprit
  • apprentissage d'une autre langue
  • découverte d'une autre culture

 

Saviez-vous que la majorité des étudiants qui font le choix de partir à l'étranger le font d'ailleurs pendant les études secondaires ? En effet, la Fédération Wallonie-Bruxelles a mis sur pied le programme EXPEDIS pour les étudiants de la 3ème à la 6ème secondaire.

EXPEDIS permet à l'étudiant de partir entre 3 et 10 mois sans faire de parenthèse dans la scolarité entamée en Belgique. Le diplôme reçu à l'étranger peut en effet être validé chez nous.


Votre enfant part étudier quelques mois à l'étranger ? Voici 3 petits conseils pour que son kot, sa santé et sa responsabilité soient couverts.

 

Et pourquoi ne pas la refaire en Flandre ?

La maitrise de la seconde langue nationale est, très souvent, une des spécificités du marché de l'emploi en Belgique. Difficile de décrocher un emploi à Bruxelles si le néerlandais n'est pas assez maitrisé...

Pourquoi donc ne pas envisager de refaire sa rhéto en Flandre ? Pour ce faire, il est toutefois préférable

  • d'avoir un niveau de connaissance suffisant que pour ne pas se sentir perdu et isolé
  • de choisir un établissement proposant le même type d'options que celles suivies par votre enfant en français.


Vous trouverez plus d'informations sur le site de la Communauté flamande.

Réduire

Combien coûtent les études supérieures ?

​Que votre enfant choisisse de faire des études supérieures ou qu'il décide de "se découvrir" en partant à l'étranger, tout cela à un coût. Pour vous permettre d'évaluer ce coût au mieux, faites une simulation via notre outil de calcul.

Vous êtes parents de jeunes enfants et vous êtes déjà soucieux de préparer leur avenir au mieux ? Votre enfant va entamer ses études supérieures en septembre prochain, mais vous avez d'autres enfants jeunes ? Pensez à l'assurance épargne pour un (petit-)enfant !

Ce produit vous permet de commencer à épargner à partir de 30 EUR par mois et ainsi constituer un joli capital à utiliser lorsque votre enfant décidera d'entamer des études supérieures, de parcourir le monde ou encore de faire un Erasmus au cours de ses études.


Réduire

Bon à savoir

​Avant que votre enfant n'effectue son choix, n'hésitez pas à

  • le questionner sur ce qu'il aime dans la vie, a-t-il envie de voyager ou non, sur le type d'enseignement qu'il lui conviendrait le mieux
  • consultez le site du CEDIEP ou du SIEP. Vous y trouverez une mine d'informations concernant les différentes fillières et les métiers.
Réduire