augmentation des taux variations des taux
Partagez
En savoir plus sur ces assurances?

Première hausse des taux depuis longtemps...

Mais des variations de taux restent possibles

Depuis 2012, les taux d'intérêt à long terme n'ont pas cessé de baisser. Mais dans le courant du mois avril, un virage s'est soudainement amorcé. La hausse des taux d'intérêt restera provisoirement limitée et des variations de taux sont toujours possibles.

Ces dernières années, la zone euro a connu une forte baisse des taux d'intérêt. Les taux d'intérêt à long terme belges, qui dépassaient encore 4 % en 2011, ont atteint le 15 avril de cette année leur niveau historiquement le plus bas, à savoir 0,34 %. En Allemagne, le taux d'intérêt à long terme a chuté à 0,07 % et un taux d'intérêt négatif a même été observé sur le court terme. Ces dernières semaines, la baisse des taux a encore été renforcée par l'achat en masse d'obligations via la Banque Centrale Européenne (BCE)  et ce, afin d'injecter des liquidités supplémentaires dans l'économie.

 

Cependant, aujourd'hui, on assiste à un revirement de situation: le taux d'intérêt à long terme belge a augmenté à 0,87 % et l'allemand à 0,59 %.

Réduire

Causes de l'augmentation du taux d'intérêt

Quatre causes expliquent cette hausse soudaine du taux d'intérêt :

  1. Après avoir épargné pendant des années, le consommateur recommence à dépenser de l'argent. En outre, nos exportations sont stimulées, sous l'impulsion du faible cours de l'euro. Les perspectives de croissance pour l'Europe s'avèrent donc à nouveau un peu plus positives.

  2. Le prix du pétrole stagne et le dollar augmente par rapport à l'euro. La crainte d'une diminution générale des prix (également appelée déflation) s'estompe en conséquence.

  3. La BCE achète constamment des obligations, de sorte que jusqu'à présent, la demande a été beaucoup plus grande que l'offre. Mais lorsque de nombreux États membres ont mis de nouvelles obligations sur le marché, en mai, un glissement de l'offre et de la demande s'est opéré

  4. En outre, la vente d'obligations d'État allemandes à intérêt négatif n'a pas remporté de succès. Il semble que l'investisseur à long terme a marqué son désintérêt. Après tout, un investissement sur 5 ans à un taux d'intérêt négatif n'est pour la plupart des gens pas un bon investissement.

Réduire

Des variations de taux d'intérêt sont encore possibles

Cette année, les taux d'intérêt ne devraient plus fortement augmenter. Mais lorsque la BCE achèvera son premier cycle d'achat d'obligations en septembre 2016, et qu'il n'y aura probablement pas de suite à l'ordre du jour, la demande pour les obligations diminuera automatiquement. Ce n'est pas tant en raison du programme d'achat, mais plutôt à cause de la baisse de l'euro, et des prévisions de croissance et d'inflation soutenues qui y sont liées. De nouvelles hausses de taux d'intérêt restent possibles, surtout pour le long terme. Il faut rester attentif. Car la moindre modification des attentes économiques peut éveiller la nervosité sur les marchés et donner lieu à d'importantes variations des taux d'intérêt.


​Voir tous les articles de Wim

Réduire