prêter des biens économie collaborative
En savoir plus sur ces assurances?

Prêt de biens

Est-ce de l'économie collaborative ?

Si vous prêtez des biens à votre voisin ou à un ami, vous êtes sans doute fan d'économie collaborative. Selon la lettre de la loi belge, partager des biens mobiliers ou immobiliers ne relève toutefois pas de l'économie collaborative, ce qui a des conséquences pour vos impôts et vos assurances.

Vous trouvez tout naturel de prêter votre foreuse ou une échelle à un voisin, un ami ou un inconnu qui en a besoin ? Vous n'êtes pas le seul. De plus en plus de gens pensent en effet comme vous et trouvent inutile d'acheter une foreuse ou une échelle chacun de son côté. De plus en plus de chambres et maisons sont aussi « partagées » ou, plus précisément, « louées pour une courte durée » à des touristes.
Réduire

Pas d'économie collaborative selon la loi

La loi ne considère toutefois pas le partage de biens comme de l'économie collaborative, alors que le partage de services l'est très souvent. Cela signifie que vous n'avez pas droit au régime fiscal avantageux lorsque vous retirez un petit revenu du prêt de vos biens. Même si vous louez une chambre sur Airbnb ou une plateforme similaire, vous ne bénéficierez d'aucun régime fiscal avantageux, mais serez au contraire imposé sur trois points : les revenus immobiliers de la location de votre bâtiment, les revenus mobiliers de la location de vos meubles et les revenus des services comme le petit déjeuner ou le nettoyage quotidien que vous proposez à vos hôtes.

 

Réduire

Et l'assurance ?

Si vous prêtez un taille-haie et que celui-ci est endommagé, l'emprunteur devra le plus souvent payer lui-même les dommages. Son assurance familiale n'offrira en effet en principe aucune couverture pour les biens qui lui sont « confiés ». S'il a toutefois pris un Pack Familiale+ en plus de l'assurance familiale d'AG Insurance, il sera bien assuré pour les biens empruntés. Et rien ne vous empêchera alors de continuer à partager des biens avec lui.
Réduire