Partagez
En savoir plus sur ces assurances?

Que couvre une assurance scolaire?

Souscrivez des polices complémentaires

​Les enfants tombent, se bousculent, se cognent,… Fracture du bras, poignet foulé ou dent cassée sont quelques exemples de blessures courantes dans une cour de récréation. Pouvez-vous compter sur l’assurance scolaire si votre enfant devait être victime d’un accident à l’école ?

Qui paye la facture ?

Si votre enfant se blesse à l’école, une visite chez un médecin ou à l’hôpital peut s’imposer. Vous devez alors vous acquitter de la facture. Mais serez-vous indemnisé ? Et que se passe-t-il si une responsabilité peut être établie, si votre enfant est poussé dans les escaliers par un camarade de classe par exemple ?
Réduire

Assurance scolaire

​Les écoles souscrivent une assurance qui comprend généralement deux garanties :

  • Une couverture ‘accidents’ qui indemnise les dommages corporels (frais médicaux, mais aussi une indemnité en cas d’invalidité permanente ou de décès).
  • Une couverture ‘responsabilité’ qui indemnise les dommages occasionnés à des tiers et mettant en cause la responsabilité de l’école, des enseignants, des élèves et parfois même de l’association des parents d’élèves.

 
La couverture ‘accidents’ intervient pour tous les accidents avec blessure, qu’il y ait ou non un responsable. La couverture ‘responsabilité’ intervient également pour les dommages occasionnés entre élèves, à condition qu’il y ait une ‘faute’.

Réduire

Avantages et inconvénients

Concrètement, les conséquences de la plupart des accidents survenant à l’école seront donc indemnisées. Toutefois, il faut savoir que les assurances scolaires prévoient des montants maximaux. Si les coûts réels dépassent ces plafonds, l’assurance scolaire ne sera pas suffisante.
Réduire

Souscrivez des assurances complémentaires

En tant que parent, vous avez tout intérêt à souscrire quelques assurances complémentaires afin d’être parfaitement couvert en toutes circonstances :

  • l’assurance RC Familiale: si votre enfant occasionne des dommages à un autre élève ou à un tiers et que l’on vous reproche une ‘faute dans l’éducation’, la couverture responsabilité de l’assurance scolaire n’intervient pas (ou uniquement partiellement en cas de responsabilité partagée). Dans une telle situation, vous aurez besoin d’une assurance RC Familiale.
  • une Protection juridique Vie privée  : si votre enfant est victime d’un accident et que la responsabilité d’un tiers est établie. Votre assureur en protection juridique vous aidera à obtenir le remboursement des frais auprès du tiers responsable, que ce soit via un arrangement à l’amiable ou une procédure judiciaire.
  • une assurance Accidents : utile lorsque les montants assurés dans le cadre de l’assurance scolaire ne suffisent pas, ou lorsque votre enfant est victime d’un accident en dehors de l’école.
  • une bonne assurance hospitalisation : si l’assurance scolaire n’intervient pas, vous pourrez toujours récupérer les frais médicaux via votre assurance hospitalisation. De plus, une assurance hospitalisation rembourse également les suppléments de chambre et d’honoraires, ce qui est rarement le cas des assurances scolaires. Enfin, grâce à un système de tiers payant, la facture d’hôpital sera payée directement à l’hôpital par votre assureur, sans que vous n’ayez à payer aucun acompte. 
Réduire

Conseils pratiques si votre enfant est victime d’un accident à l’école

  • ​Déclarez dans les plus brefs délais l’accident à l’assureur de l’école.
  • Demandez une copie de la déclaration.
  • Déclarez également le sinistre auprès de votre assureur protection juridique  si un responsable peut éventuellement être désigné.
  • Demandez au médecin une attestation des premières constatations médicales et envoyez-la à l’assureur.
  • Payez les factures et transmettez-les à votre mutuelle.
  • Fournissez les documents justifiant les frais et les quittances de la mutuelle à l’assureur.
Réduire