père, mère, acte de décès, succession, notaire
En savoir plus sur ces assurances?

Quelles démarches effectuer après le décès d’un proche ?

Nos conseils pour un règlement administratif serein

Perdre un proche est une épreuve à laquelle on n'est jamais suffisamment préparé. À côté du choc émotionnel, certains points d'ordre administratif sont à régler. Découvrez les démarches administratives à effectuer après le décès d'un proche ainsi que les organismes à prévenir.​

​​​Que faire directement après le décès d’un proche ?

  1. Contactez votre médecin traitant
    Faites immédiatement constater le décès par le médecin traitant. Cette démarche constitue une obligation légale. Le médecin en question vous délivra un certificat de décès. Si le décès a lieu en milieu hospitalier, les médecins de l'hôpital s'en occuperont.

  2. Contactez une entreprise de pompes funèbres
    Contactez le plus rapidement possible une entreprise de pompes funèbres. Celle-ci prendra en charge les formalités administratives auprès de la maison communale ou de l'hôtel de ville. Elle assurera également la cérémonie funéraire en tenant compte de vos souhaits.

  3. Appelez la banque du défunt
    N'oubliez pas de contacter dans les plus brefs délais les organismes financiers dont le défunt était client. Ils feront le nécessaire pour bloquer ses avoirs afin d'assurer par la suite une répartition correcte entre les héritiers bénéficiaires. Ces institutions financières procèderont également à la liquidation des​ assurances que le défunt pourrait y avoir souscrites.

    Si la personne décédée avait fait appel à un intermédiaire, ce dernier prendra contact avec la compagnie d'assurance concernée et lui remettra le certificat de décès. La compagnie d'assurance vérifiera quant à elle si la personne concernée avait souscrit une assurance-vie. Elle se chargera alors de liquider les contrats dans le cadre desquels le défunt était assuré.

Que faire après l’enterrement ?

  1. Informez le propriétaire du logement et les fournisseurs d'énergie
    Si le défunt était locataire, il est vivement recommandé d'informer le propriétaire de la situation.
    Veillez également à contacter la compagnie de distribution des eaux, le fournisseur d'électricité et d'accès internet, la mutuelle, l'organisme en charge de verser la pension du défunt, etc.

  2. Faites-vous accompagner par un notaire afin de régler la déclaration de succession
    Vous devrez soumettre une déclaration de succession du défunt dans les quatre mois suivant le décès, si celui-ci est survenu en Belgique.

    Si vous le souhaitez, vous pouvez faire appel à un notaire. Ce dernier vérifiera si un testament a été rédigé. Il se chargera également de faire débloquer les comptes bancaires du défunt et de répartir la succession entre les différents héritiers.​