Partagez
En savoir plus sur ces assurances?

Plusieurs locataires pour un même bien

Voici à quoi vous devez faire attention en cas de colocation

​En ces temps de crise économique, la recherche de solutions créatives de logement bat son plein. Voilà pourquoi de plus en plus de locataires optent pour la colocation. Mais à quoi devez-vous faire attention dans ce cas en tant que propriétaire ?

La colocation peut être dictée par des raisons financières. Mais parfois, certains y voient aussi tout simplement une manière sympa de rencontrer d'autres personnes et de créer un nouveau réseau social. Comme la demande augmente, l'offre suit naturellement aussi le mouvement. De plus en plus de propriétaires immobiliers louent dès lors leur(s) bien(s) à plusieurs personnes qui divisent ainsi le montant du loyer, la garantie locative, les charges mensuelles,…
Mais quid de la responsabilité ?

Il n'existe aucune législation spécifique dans notre pays concernant la colocation. La loi d'application est la loi traditionnelle sur les loyers.
Réduire

Droits et obligations partagés

Le locataire qui signe le contrat de bail supporte les droits et obligations  qui en découlent. Lorsqu'il y a plusieurs locataires, l'un d'entre eux peut éventuellement signer le contrat et sous-louer alors l'immeuble aux autres.
Une meilleure option consiste à faire signer le contrat par tous les locataires. Vous pourrez ainsi, en cas de discussion, vous adresser à plusieurs parties.

Reprenez toujours dans le contrat de bail une clause rendant les colocataires solidairement et indivisiblement responsables. Concrètement, si un des colocataires ne paie pas sa part du loyer, vous pourrez alors réclamer l'intégralité du montant aux autres. Cette responsabilité solidaire vaudra aussi pour la garantie locative, l'entretien et les réparations.
Réduire

Résiliation

Le contrat de bail ne pourra être résilié que si tous les locataires le font simultanément. Une résiliation unilatérale du contrat de bail par un seul locataire ne sera pas valable.

Si un des locataires quitte l'immeuble, cela ne signifiera pas du reste que le contrat de bail prendra fin.
Parfois, le locataire restant demandera à être déchargé de la partie de l'autre partie. Si vous y êtes disposé, limitez cela aux obligations futures et certainement pas aux éventuels arriérés existant déjà au moment du départ.
Réduire