assurance-incendie-apres-renovation
En savoir plus sur ces assurances?

Quand la pandémie entraîne un réaménagement de l’habitation

En mars 2020, la pandémie du coronavirus a atteint notre pays et nous avons vécu un (premier) confinement. Chacun chez soi, des semaines durant. Pour y vivre un quotidien chamboulé, mêlé de cris d’enfants, de télétravail, de vie de famille ou de couple, de solitude parfois, d’activités réinventées, de pâtisserie pour certains, de bricolage pour d’autres. Avec un point commun : un nouveau lien tissé avec le toit qui nous abrite.

L'habitation a pris un nouveau sens

L'habitation, votre habitation. Celle que vous avez choisie seul(e), à deux ou en famille. Qu'elle ait pris la forme d'une maison, d'un appartement, d'un loft ou d'un chalet, elle a été le principal cadre de toutes vos activités depuis plus d'un an. Elle est en toile de fond de vos nombreuses photos depuis le printemps 2020. D'ailleurs, vous avez peut-être posé un nouveau regard sur ces 4 murs dans lesquels vous ne faisiez peut-être que « passer » auparavant. Et depuis lors, elle n'est plus du tout l'endroit que vous quittez le matin, qui se remplit de calme en journée pour retrouver du bruit et de la vie le soir.

Réinventer son lieu de vie

Y vivre, y manger, y travailler, y dormir. Et puis recommencer. Construire une nouvelle vie et une nouvelle normalité a amené de nombreuses personnes à réinventer leur habitation. À l'améliorer ou à l'embellir, pour tromper leur ennui ou pour mieux y vivre cette période atypique. Les Belges se sont révélés être de grands bricoleurs : l'un a aménagé une terrasse à l'ombre pour profiter de pauses bien méritées dans les journées de travail. Un autre a repeint un mur dans des couleurs plus chaudes ou plus zen, pour se sentir mieux. Une amie a complètement relooké sa cuisine, redécouvrant en même temps le plaisir de concocter des petits plats, loin du restaurant d'entreprise. Et on connaît tous quelqu'un qui a fait un grand tri ou qui s'est débarrassé d'un vieux meuble encombrant qui trainait dans un coin du grenier. Ou qui a carrément retapé ce meuble pour lui donner une nouvelle vie.

Souvenons-nous des longues files dans les magasins de bricolage à l'aube du déconfinement au printemps 2020 ! Elles étaient bien la preuve que les Belges avaient mis le doigt sur ce qui devait être réparé ou ce qui manquait à leur aménagement intérieur : une couleur, une cloison, une luminosité, voire carrément une pièce supplémentaire.

Des travaux d'embellissement aux gros travaux

En effet, l'obligation de travailler de la maison (et avec les enfants durant de nombreuses semaines) a amené de nombreux Belges à repenser parfois plus en profondeur l'organisation des pièces de leur habitation. Faire construire une annexe qui servira de bureau, intégrer une verrière dans la salle à manger pour profiter de la lumière extérieure ou transformer complètement le garage en nouvelle pièce à vivre pour toute la famille : une salle de jeux pour les enfants, par exemple.

Tous ces aménagements plus importants, qu'ils soient réalisés ou non par des professionnels (pensons notamment ceux de la plateforme SoSimply), entraînent généralement une augmentation de la valeur de la maison. Surtout si les matériaux employés sont luxueux (ce lavabo en marbre qui vous faisait de l'œil) ou si des pièces supplémentaires sont ajoutées à la maison (cette véranda dont vous rêviez depuis toujours !).

Bien vérifier son assurance

Toute rénovation, transformation ou rafraîchissement de votre lieu de vie doit entraîner une vérification des capitaux assurés dans l'assurance incendie, aussi communément appelée assurance habitation. En effet, s'ils ne correspondent plus à la valeur de votre maison après tous les travaux effectués, on dira alors que vous êtes sous-assuré(e). Ce qui pourrait s'avérer dramatique en cas d'incendie par exemple, car les indemnisations que vous recevrez alors seront limitées. Elles seront proportionnelles à la prime payée par rapport à celle que vous auriez dû payer après les transformations. C'est ce qu'on appelle en assurance la règle proportionnelle.

Comment éviter cette mauvaise surprise ? En signalant à votre conseiller en assurances chaque transformation ou chaque rénovation. Il sera en mesure de déterminer si ces travaux augmentent la valeur de la maison et donc, le capital à assurer. La prime sera adaptée, le cas échéant. Mais au moins, vous protègerez au mieux vos nouveaux aménagements.

Alors, pour profiter en toute tranquillité de votre maison « réinventée » après la pandémie, lâchez vos pinceaux, vos mètres et vos marteaux … Ouvrez le tiroir des papiers administratifs, retrouvez votre contrat d'assurance habitation et passez un coup de fil à votre conseiller !

 

PS : nous n'avons jamais autant passé de temps à la maison… et votre habitation n'aura donc jamais été aussi importante. Bénéficiez de nos conditions spéciales pour protéger au mieux votre habitation et vous pourrez en profiter en toute tranquillité pendant tout l'été.​





Réduire