Découvrez les systèmes d’aide à la conduite
Partagez
En savoir plus sur ces assurances?

Plus de sécurité en voiture ? Découvrez les systèmes d’aide à la conduite !

 

​Les constructeurs automobiles ont commencé à s'intéresser à la sécurité dans les années 50, avec notamment les ceintures de sécurité. Révolutionnaire à cette époque, elles continuent à sauver des vies aujourd'hui encore. Depuis, les mentalités ont évolués et de nombreux systèmes d'aide à la conduite ont fleurit dans le secteur automobile. Plusieurs systèmes sont désormais présents en série dans les véhicules et de nombreuses autres ont été développés.

A quoi servent-ils ?

Les systèmes d'aide à la conduite agissent sur votre sécurité !

  • Soit en vous aidant à éviter un accident ou une situation à risque,
  • soit en cherchant à en minimiser les conséquences.
Réduire

Pourquoi un tel développement ?

Pour votre sécurité ! Il est prouvé que ces systèmes d'aide à la conduite réduisent le nombre d'accidents et diminuent la gravité de ceux-ci. Saviez-vous que certains de ces systèmes sont légalement obligatoires ? C'est notamment le cas de l'Electronic Stability Program (ESP), de série depuis 2014 dans les nouveaux modèles et obligatoire au 1er novembre 2015. Preuve que les systèmes d'aide à la conduite ont un  impact positif sur les accidents. Dans le futur, d'autres systèmes d'aide seront légalement obligatoire. Le Parlement européen a adopté un texte qui obligera d'ici 2018 les voitures neuves à être dotées de dispositifs appelant automatiquement les secours en cas d'accident, l'eCall.

Réduire

Quels sont les principaux systèmes d’aide à la conduite que l’on retrouve sur le marché ?

  • ESP-ESC : Le contrôle électronique de stabilité (ESC) vise à améliorer la stabilité du véhicule en détectant et réduisant la perte de traction. Il aide le conducteur à garder le contrôle de la voiture, évitant ou réduisant ainsi la gravité des accidents.
  • eCall (Emergency Call) : Il s'agit d'un système d'appel automatique vers une centrale d'assistance lorsque le véhicule de l'assuré est impliqué dans un accident. Si besoin, les services d'aides (112) sont appelés. Ainsi, les secours sont plus rapidement sur place et les lésions corporelles sont plus vite traitées. Cela réduit les coûts des dommages corporels.
  • AEB (Automatic Emergency Braking) : Il ralentit automatiquement le véhicule et tente de minimiser la gravité du choc lorsque la collision est inévitable. Il s'agit d'un système d'aide autonome qui ralentit le véhicule et qui, éventuellement, le stoppe afin d'éviter une collision. Ceci aide à éviter un accident avec le véhicule qui précède.
  • Adaptive Cruise Control : C'est un Cruise control 'normal' avec des extras. Il mesure notamment la distance et la vitesse relative entre le véhicule et celui qui précède, si l'écart devient trop faible, le système réduit la vitesse en décélérant ou en sollicitant automatiquement les freins. Si la décélération ne suffit pas, un signal d´alerte retentit. Le système permet d'adapter la vitesse du véhicule afin de laisser une distance suffisante entre celui-ci et celui qui le précède.  
  • Lane Support : Il prévient et/ou aide le conducteur à corriger le cours de sa trajectoire lorsque celui-ci la quitte involontairement ou sans avoir utilisé un clignoteur.
  • Avertisseur d'angle mort : Il avertit le conducteur lorsqu'un véhicule entre dans la zone d'angle mort. Le système fonctionne via caméra ou radar. Il affiche un témoin dans les rétroviseurs extérieurs. Le conducteur est averti lorsqu'un véhicule rentre dans la position dite d'angle mort, c'est-à-dire au moment où celui-ci se trouve dans la zone de vision à laquelle le conducteur n'a pas accès. 
  • Attention Assist : Il détecte la somnolence au volant. Lorsque le système détecte des signes de fatigue ou un manque de vigilance croissant chez le conducteur, il lui propose de faire une pause. En gros, il analyse le comportement du conducteur.
  • Speed Assist system : Il aide le conducteur à maintenir une vitesse inférieure aux limitations recommandées. Il informe le conducteur de la limite de vitesse actuelle; l'averti lorsque la vitesse de la voiture dépasse le seuil de vitesse déterminé; empêche activement la voiture de dépasser le seuil de vitesse déterminé. La limite de  vitesse peut être déterminée par le conducteur ou pour des systèmes plus évolués  via un système de reconnaissance de panneaux de limitation de vitesse et/ou sur les données cartographiques numériques.
  • Traffic Sign Recognition (TSR) : Il  identifie les panneaux de signalisation puis les affiche sur l'ordinateur de bord. Le panneau se mettra même à clignoter si vous dépassez la limitation de vitesse, pour vous aider à conduire en toute sécurité et en toute légalité.
  • Systèmes pour une meilleure vue : Ce système offre une meilleure visibilité sur les obstacles dans la nuit grâce aux phares adaptatifs  qui tournent leurs faisceaux dans chaque courbe de la route. Ce système de vision nocturne améliore la visibilité de nuit, au-delà de ce qui est visible avec des phares conventionnels, grâce à la technologie d'imagerie nocturne.
  • Systèmes d'aide au stationnement : Il est composé au moins d'un ou plusieurs capteurs de type radar intégrés, le « radar de recul » et d'un dispositif transmettant l'information au conducteur, le plus souvent un signal auditif qui aident au stationnement. Le radar s'active manuellement ou automatiquement avec le passage de la marche arrière.
  • Caméra de recul : Il affiche tout ce qui se trouve derrière vous sur un écran intégré à la console centrale. En plus de montrer des obstacles, des lignes virtuelles guident le conducteur dans les plus petits emplacements. Pour plus de commodité, la caméra de recul s'active automatiquement lorsque le conducteur sélectionne la marche arrière.
  • Multi collision brake : Il freine automatiquement le véhicule après une collision si le conducteur n'est pas en mesure de le faire manuellement, de manière à réduire le risque de collisions secondaires.
Réduire