épargne long terme
Partagez
En savoir plus sur ces assurances?

Commencez votre épargne à long terme* à temps

Même si vous n'avez pas encore fini de rembourser votre emprunt hypothécaire

Epargner à long terme alors que vous êtes encore en train de rembourser l'emprunt pour votre habitation propre ne vous donnera normalement pas droit à un avantage fiscal. C'est la raison pour laquelle la plupart des gens attendent d'avoir fini de rembourser leur emprunt. Pourtant, commencer une épargne à long terme plus tôt, et plus précisément avant 55 ans, peut être intéressant.

Votre 55e anniversaire sera en effet essentiel pour la fiscalité de votre épargne à long terme.
Réduire

Situation 1

Comme beaucoup, vous attendez d'avoir terminé de rembourser votre emprunt hypothécaire, histoire d'avoir alors à nouveau un peu plus d'aisance financière. De plus, vous ne bénéficiez plus de l'avantage fiscal pour habitation propre, ce qui vous donne droit à un avantage fiscal sur les primes de votre épargne à long terme.

Imaginons que vous entamiez une épargne à long terme à 57 ans. Votre contrat courra alors au moins 10 ans et il sera imposé au dixième anniversaire ou au versement.

Entre 57 et 66 ans, vous versez chaque année une prime de 2.260 euros. En tenant compte d'un taux d'intérêt garanti de 1,5 %, cela vous rapportera, après déduction des frais d'entrée et de la taxe d'assurance et après imposition finale, un capital final de 20.942,53 euros. Soit un rendement de 5.122,53 euros**.

** Exemple fictif uniquement destiné à illustrer le mécanisme et sans la moindre garantie ou indication quant au versement.


 

Réduire

Situation 2

​Imaginons que vous entamiez une épargne à long terme à 54 ans pendant que votre emprunt court encore. En raison de votre bonus logement, vous ne bénéficierez pas encore d'un avantage fiscal sur les deux premiers versements. L'impôt final sera prélevé sur la réserve de votre contrat à 60 ans. Le capital que vous épargnerez par la suite ne sera plus imposé mais les primes que vous verserez – à condition de suivre toutes les dispositions légales en la matière – vous donneront encore droit à un avantage fiscal.

Entre 54 et 66 ans, vous versez chaque année une prime de 2.260 euros. En tenant compte d'un taux d'intérêt garanti de 1,5 %, cela vous rapportera, après déduction des frais d'entrée et de la taxe d'assurance et après imposition finale, un capital final de 29.123,92 euros, soit un rendement de 7.201,92 euros**.

** Exemple fictif uniquement destiné à illustrer le mécanisme et sans la moindre garantie ou indication quant au versement.


 

Réduire

Conclusion

Même si vous ne bénéficierez pas d'un avantage fiscal sur les primes versées les deux premières années dans la situation n°2, il sera malgré tout plus intéressant de commencer une épargne à long terme avant 55 ans. Plus vous verserez longtemps des primes, plus cet avantage augmentera. Au-delà de 60 ans, vous vous constituerez en effet un capital supplémentaire sans que celui-ci ne soit encore imposé.

Votre rendement pourra du reste encore augmenter grâce à l'octroi éventuel d'une participation bénéficiaire.

* L’épargne à long terme dont il est question dans cet article, est la réduction d’impôts qui est d’application sur les primes des assurances-vie individuelles qui ne sont pas liées à un prêt hypothécaire.

Réduire