moins d'impôts grâce à votre assurance-vie
En savoir plus sur ces assurances?

Vous souhaitez payer moins d’impôts ?

C'est possible via une assurance-vie

​Tout le monde souhaite bien sûr payer le moins d'impôts possible. Saviez-vous qu'une assurance épargne-pension ou une épargne à long terme et votre assurance restant dû représentaient des moyens intéressants​ pour optimiser votre déclaration d'impôts ?

Une assurance épargne ou placement sert notamment à épargner pour votre pension et à faire fructifier votre argent. Mais si vous avez des revenus imposables et/ou des revenus professionnels, les trois assurances-vie individuelles suivantes seront aussi intéressantes pour vos impôts.

Réduire

Epargne-pension

Une assurance épargne-pension en branche 21 permet de bénéficier d'un taux d'intérêt garanti. Mais elle est aussi intéressante fiscalement puisque vous récupérez 25 % ou 30 % de votre prime à travers vos impôts. Cette année, si vous versez le montant de 960 euros, la réduction d'impôt sera de 30 % sur la prime versée, vous payerez donc 288 euros d’impôts de moins. Si vous décidez de verser le maximum autorisé de 1230 euros, la réduction d'impôt sera de 25 % sur la prime versée et vous payerez cette fois 307,50 euros d’impôts en moins. Pour un ménage, l’avantage fiscal peut grimper à 615 euros par an.

Lors de votre 60e anniversaire (ou lors du 10e anniversaire du contrat si vous l’avez souscrit à partir de l’âge de 55 ans), a lieu un prélèvement anticipatif de 8 %. ​En cas de rachat, le capital sera imposé à 33% (+taxes communales). En cas de décès, des droits de successions peuvent être dus​.

Réduire

Epargne à long terme fédérale*

L'épargne à long terme donne également droit jusqu'à 30 % de réduction d'impôt sur les primes versées. Vous pouvez actuellement verser jusqu'à 2310 euros par an (le montant exact dépendra de plusieurs critères), ce qui représentera un avantage fiscal de 693 euros. Vous paierez aussi moins de taxes communales.

Lors de votre 60e anniversaire (ou lors du 10e anniversaire du contrat si vous l’avez souscrit à partir de l’âge de 55 ans), a lieu un prélèvement anticipatif de 10 %. Une taxe de 2 % sur les primes s'applique et, en cas de rachat, le capital sera imposé en principe à 33 % (+ taxes communales). En cas de décès des droits de successions peuvent être dus​.

Réduire

Assurance solde restant dû

L'assurance solde restant dû, enfin, fait également partie des possibilités d'optimisation fiscale.

Déduire des primes

Si votre panier fiscal n'est pas encore totalement rempli par les amortissements de capital et les intérêts de votre prêt hypothécaire pour votre habitation propre, vous pourrez aussi reprendre les primes de votre assurance solde restant dû dans votre déclaration et optimiser ainsi votre avantage fiscal. Cela sera surtout intéressant si vous concluez un emprunt en fin d'année et payez la prime de votre assurance solde restant dû en une seule fois. Lors d'un décès éventuel ou lors d'un rachat, le capital versé sera taxé.

Il pourra toutefois parfois, en fonction de votre situation personnelle, être plus intéressant fiscalement de ne pas demander la réduction d'impôt pour les primes versées. Vous ne bénéficierez alors naturellement pas d'un avantage fiscal mais en échange, le capital final de votre assurance ne sera pas non plus imposé en cas de décès ou lors d'un rachat.

Cela sera intéressant si :

  • votre panier fiscal est déjà totalement rempli
    Les primes d'assurance solde restant dû que vous pourriez encore y ajouter ne vous donnent pas droit à un avantage fiscal supplémentaire alors que le capital versé lors du décès peut être imposé à moins que vous ne puissiez démontrer que les primes payées n'ont jamais généré d'avantage fiscal.
  • vous voulez protéger autant que possible vos proches à votre décès
    En ne portant pas les primes d'assurance solde restant dû en déduction de vos impôts, le capital ne sera pas imposé au décès de l'assuré et la part pour vos proches sera plus conséquente.

Réduire

Déduire les primes de l’assurance solde restant dû dans le cadre de l’épargne-pension

S​i vous ne déduisez pas les primes de votre assurance solde restant dû dans le cadre d’un avantage fiscal pour une habitation propre ou non, vous pouvez déduire les primes comme si c’étaitent des primes de l’épargne-pension et ainsi profiter de l’avantage fiscal. Pour savoir combien précisément, consultez la rubrique ci-dessus Épargne-pension.​​

Vous avez uniquement besoin d'une attestation de votre assureur.

Réduire

Conditions pour l'optimisation fiscale à travers des assurances-vie

Plusieurs conditions sont prévues pour pouvoir bénéficier d'un avantage fiscal :

  • l'assurance doit être souscrite avant l'age de 65 ans,
  • ​le contribuable doit être le preneur d’assurance et l’assuré 
  • la clause bénéficiaire doit répondre aux règles fiscales et est limitée.

Lisez ici ce que vous devez avoir sous la main pour compléter votre déclaration d'impôts.

* Assurance-vie individuelle qui n’est pas liée à un prêt hypothécaire ou qui est liée à un prêt hypothécaire pour une habitation non propre et non unique.

Le traitement fiscal dépend de la situation individuelle de chaque client et est susceptible d’être modifié ultérieurement. 

Réduire