Épargnez pour votre pension avant 55 ans
En savoir plus sur ces assurances?

Épargnez pour votre pension avant 55 ans

Faites d'une pierre deux coups

Vous avez bientôt 55 ans ? Fiscalement, c'est le moment idéal pour épargner pour votre pension, surtout si vous ne l'avez pas encore fait ! Vous avez le choix entre épargne-pension et épargne à long terme, mais vous pouvez aussi - dans certains cas - combiner les deux.​​​​​​​

​Épargne-pension

La durée minimale d'une assurance épargne-pension est de dix ans. Si vous concluez votre contrat avant 55 ans, celui-ci expirera à l'âge légal de votre pension (65 ans). À vos 60 ans, une taxe libératoire unique de 8 % sera prélevée (selon la législation fiscale actuellement en vigueur). Cela vous offrira alors de belles perspectives fiscales puisque les primes que vous paierez ensuite - entre 60 et 65 ans - vous procureront un avantage fiscal sans que le capital épargné au cours de ces années ne soit imposé. Double bénéfice donc.

​Si vous attendez au-delà de 55 ans pour commencer une épargne-pension, votre contrat courra au moins pendant dix ans. À partir de l'année de vos 65 ans, vous ne pourrez plus verser de primes. Il n'y aura pas de taxation à 60 ans, mais bien au dixième anniversaire de votre contrat ou au moment du versement de la prestation. Cela signifie donc que vous n'aurez jamais l'occasion de bénéficier simultanément d'un avantage fiscal sur vos primes et d'épargner sans être imposé. Mieux vaudra donc toujours commencer l'épargne-pension avant 55 ans.

Cette année, le montant maximal des primes donnant droit à un avantage fiscal dans le cadre d'une assurance épargne-pension a été plafonné à 990 euros. Cela vous donnera droit à un avantage fiscal de 30 %, soit 297 euros. Il existe également un second régime dans lequel vous avez la possibilité de verser jusqu'à 1.270 euros sur votre épargne-pension. Si vous souhaitez verser plus de 990 euros, la réduction d'impôt ne s'élèvera plus qu'à 25 %. Le traitement fiscal dépendra de votre situation personnelle en tant que contribuable et pourra changer à l'avenir. Restez néanmoins vigilant quant au piège fiscal.

Épargne à long terme

Le raisonnement est le même pour l'épargne à long terme. Si vous concluez un contrat avant 55 ans, vous serez alors imposé à 60 ans et pourrez ensuite en retirer le maximum d'un point de vue fiscal.

Cette année, les versements donnant droit à un avantage fiscal dans le cadre de l'épargne à long terme fédérale ont été plafonnés à 2.350 euros. Cela vous donnera également droit à un avantage fiscal de 30 %, soit 705 euros. Attention, la prime maximale déductible dans le cadre de l'épargne à long terme dépendra de vos revenus imposables. Ce qui n'est pas le cas pour l'épargne-pension. Ici aussi, le traitement fiscal dépendra de votre situation personnelle en tant que contribuable et pourra changer à l'avenir.

Cumul

Épargne-pension et épargne à long terme sont aussi parfaitement cumulables. 
Découvrez comment ici.