Partagez
En savoir plus sur ces assurances?

Comment compléter le questionnaire médical ?

Conseils utiles

​Pour certaines assurances, l'assureur souhaitera avoir une idée de vos antécédents médicaux et de votre état de santé. Pour ce faire, il pourra avoir recours à un questionnaire standard, à des questionnaires médicaux spécifiques et, éventuellement, à un examen médical.

L'assureur se fera aider par un médecin-conseil. Il ne pourra pas se renseigner sur les maladies présentes dans votre famille. Un examen génétique pour évaluer l'évolution future de votre état de santé n’est pas non plus autorisé.
Réduire

Questionnaire médical

Vous aurez tout intérêt, au moment de compléter les questionnaires, à dire toute la vérité et à ne pas cacher d'informations. Dans le cas contraire :
  • omission intentionnelle : l'assureur pourra déclarer votre assurance nulle et ne devra pas vous rembourser les primes.
  • omission non intentionnelle :
    • en cas de maladie : l'assureur pourra limiter son intervention.
    • s'il découvre l'omission non intentionnelle : l'assureur vous proposera de modifier l'assurance s'il estime qu'il aurait considéré le risque comme plus élevé s'il avait eu toutes les informations à sa disposition.
Si nécessaire, n'hésitez pas à demander de l'aide pour compléter le questionnaire médical. Vous pourrez vous adresser pour cela à votre médecin de famille ou au médecin qui vous a soigné.
 
Sur la base de vos informations médicales et de l'avis d'un médecin-conseil, l'assureur prendra ensuite une décision sur votre assurance :
  • assurance au tarif normal,
  • assurance moyennant le paiement d'une surprime,
  • assurance, mais exclusion de certaines maladies.
Vous pourrez demander à l'assureur de motiver sa décision par écrit.
Réduire

Réduire