Passer la nuit au chevet de votre enfant hospitalisé
Partagez
En savoir plus sur ces assurances?

Passer la nuit au chevet de votre enfant hospitalisé

Vérifiez si le rooming-in est compris dans votre assurance hospitalisation

​L'hospitalisation, pour un enfant, a toujours quelque chose d'inquiétant. Votre présence à ses côtés est alors importante pour le consoler et le distraire. Non seulement la journée, mais aussi la nuit. Une bonne assurance hospitalisation remboursera vos nuits au chevet de votre enfant.

​Même si vous vous lavez régulièrement les mains, désinfectez les jouets, évitez le contact avec les malades,... éviter tous les virus est impossible et votre enfant tombera peut-être lui aussi un jour malade. Le plus souvent, cela se limitera à un nez qui coule, à de la toux ou à une légère fièvre. Mais parfois, une hospitalisation pourra s'avérer nécessaire.
Réduire

Nuits au chevet de votre enfant

​Devoir emmener son enfant à l'hôpital n'est bien sûr jamais agréable, surtout si cela doit se faire en catastrophe. Essayez de lui expliquer ce qui arrive et ce qui va se passer. Restez calme et aussi honnête que possible, sans pour autant entrer dans les détails.

Dans cet environnement étranger qu'est l'hôpital, votre enfant cherchera des choses qui lui sont familières, comme des jeux, des peluches et bien sûr aussi ses parents. Avec son papa ou sa maman près de lui pour jouer et sécher ses larmes, son séjour à l'hôpital sera déjà nettement moins traumatisant. Choisissez dès lors un hôpital attentif au bien-être des enfants, qui vous offre aussi la possibilité de passer la nuit auprès de votre enfant.

Réduire

Frais de "rooming-in"

L'INAMI n'interviendra pas si vous passez la nuit auprès de votre enfant hospitalisé. Comme ces frais peuvent vite être élevés, une assurance hospitalisation complémentaire sera utile. Les mutualités en proposent certes une, mais limitent le plus souvent le remboursement à un montant maximum par jour. L'assurance AG Care Hospitalisation rembourse pour sa part les frais de rooming-in sans plafond. Assurément un souci en moins sur la voie de la guérison.

Comment déclarer l’hospitalisation de votre enfant ?

Réduire

Préparation de l'hospitalisation

​Si l'hospitalisation de votre enfant est programmée, pour une petite intervention chirurgicale par exemple, vous aurez le temps de la préparer. Voici dans ce cas quelques conseils :

  • Choisissez un hôpital attentif au bien-être des enfants. Renseignez-vous par exemple pour savoir si vous pourrez rester à côté de votre enfant :
    • pendant les examens et les soins ;
    • jusqu'à la narcose et ensuite au réveil après l'anesthésie ;
    • la nuit.
  • Posez un maximum de questions aux médecins et au personnel infirmier. En sachant vous-même ce qui va se passer, vous serez en mesure de préparer et de rassurer votre enfant. Utilisez éventuellement pour cela des photos, des livres et des jouets.
  • Expliquez les habitudes et angoisses de votre enfant au personnel soignant de manière à ce qu'il puisse respecter son fonctionnement.
  • Vérifiez ce que comprend ou ne comprend pas le service de rooming-in ainsi que ce que propose l'hôpital aux parents en termes de nuitée :
    • Dans quel type de chambre dormirez-vous avec votre enfant ? 
    • À quels repas aurez-vous droit ? 
    • Qu'attend-on de vous en termes de soins à votre enfant ?


Réduire