Garantie incapacité de travail dans une assurance-pension
Protection supplémentaire en cas d'incapacité de travail, en complément à votre constitution de pension.
 
Protection de votre niveau de vie

Vous préservez votre situation financière en cas de maladie et/ou d’accident.

Option à votre assurance-pension

Vous complétez votre contrat PLCI, EIP, CPTI ou INAMI avec une protection supplémentaire en cas d'incapacité de travail.

Sur mesure

Vous adaptez le revenu garanti à vos besoins.

Primes déductibles comme charges professionnelles


Rente mensuelle ou remboursement des primes de pension

Vous bénéficiez d'une rente mensuelle et/ou du remboursement de vos primes de pension en cas d'incapacité de travail.

 

En quoi cette assurance est-elle intéressante pour moi ?

Être malade ou avoir un accident implique toujours une perte de revenus en tant qu'indépendant. Et les prestations INAMI auxquelles vous avez droit à partir de la 3e semaine sont hélas loin de compenser cette perte de revenus.

La Garantie incapacité de travail dans votre assurance-pension complémentaire vous permet de percevoir un revenu de remplacement mensuel et de maintenir votre niveau de vie. Vous pouvez en outre continuer à épargner pour votre pension car vos primes de pension sont remboursées pendant votre incapacité de travail si vous avez opté pour la garantie "remboursement des primes ACRI". Vous adaptez donc totalement la garantie à votre situation personnelle.

Les primes sont déductibles comme charges professionnelles sous certaines conditions.

incapacité de travail  
Comment fonctionne cette assurance ?

Vous pouvez opter pour le remboursement des primes de pension pendant votre incapacité de travail et pour une rente mensuelle. La garantie prend effet après expiration du délai de carence ou de la durée minimale choisi(e) et le montant de la rente est proportionnel au degré d'incapacité de travail.

Le montant maximal de la rente dépend de vos revenus professionnels et des autres rentes éventuellement déjà assurées. La prime de votre couverture incapacité de travail ne peut dépasser 50 % de la prime totale de votre contrat PLCI, INAMI, CPTI ou EIP.

Quand et comment puis-je utiliser ma Garantie incapacité de travail ?

Cette assurance complémentaire prend fin à la date reprise dans les conditions particulières. Soit au plus tard à l'échéance de l'assurance principale, et ne va jamais au-delà de votre 65e anniversaire.

Fiscalité

  • Vous payez une taxe de 9,25 % sur les primes.
  • Les primes sont déductibles comme charges professionnelles.

Imposition des prestations

la garantie est souscrite par une personne physique

  • réduction d'impôt pour revenus de remplacement,
  • les prestations en cas d'incapacité de travail temporaire et permanente sont imposables lorsqu'elles ont pour objet de compenser la perte de revenus,
  • pas de précompte professionnel.

la garantie est souscrite par une société au profit de son dirigeant 

  • réduction d'impôt pour revenus de remplacement,
  • les prestations en cas d'incapacité de travail temporaire et permanente sont toujours imposables. Elles sont aussi soumises à un précompte professionnel de 22,20 %.
incapacité de travail  
incapacité de travail  
Quels sont les choix dont je dispose pour cette assurance ?

Vous pouvez adapter la Garantie incapacité de travail à votre situation personnelle. Vous choisissez :

  • uniquement une rente, uniquement un remboursement des primes ou une combinaison des deux en cas d'incapacité de travail,
  • uniquement une protection en cas de maladie, ou également en cas d'accident de la vie privée et professionnelle,
  • uniquement une protection en cas d'incapacité de travail totale ou également en cas d'incapacité de travail partielle (à partir de 25 %),
  • une rente constante ou une rente croissante de 2 ou 3 % pendant la durée de l'incapacité de travail
  • ou une rente après 30, 60, 90, 180 ou 365 jours d'incapacité de travail. C'est ce que l'on appelle le délai de carence,
  • une rente d'incapacité de travail dès le premier jour ou après une incapacité de travail de minimum 30 ou 60 jours. C'est ce que l'on appelle la durée minimale : uniquement possible pour les indépendants et les professions libérales.
 
 
 
 

​​​​

Protection des consommateurs et gestion des plaintes
Consultez les informations légales relatives à nos assurances