Vrai ou faux ? Cinq affirmations sur votre pension
En savoir plus sur ces assurances?

Vrai ou faux ? Cinq affirmations sur votre pension

Vous rêvez déjà de votre pension ? Ou vous n'y pensez pas du tout ?

Quoi qu'il en soit, il est primordial de bien s'y préparer, même si votre carrière professionnelle ne fait que commencer. En effet, la pension légale n'est pas le seul moyen de maintenir son niveau de vie après la retraite

Bien préparer sa pension, c'est aussi s'informer correctement. Nous vous invitons donc à découvrir cinq affirmations sur votre pension - et la réalité risque parfois de vous surprendre.
Faites un petit check up de vos connaissances en la matière avec nous !​

Dans la plupart des cas, la pension légale suffit pour maintenir le niveau de vie après la retraite

Conclusion ? Cette affirmation est FAUSSE

Vous pensez que votre pension légale suffira ? Vous risquez d'être bien surpris lorsque vous verrez pour la première fois le montant que vous recevrez effectivement !
Vous vous demandez à combien s'élèvera votre pension légale ? Vous pouvez faire le calcul sur www.mypension.be. Un petit conseil : installez-vous confortablement, vous risquez d'avoir un choc.

Mais rassurez-vous : une pension bien préparée ne se limite pas à ce seul pilier. Outre le premier pilier (la pension légale), il existe trois autres piliers qui peuvent vous aider à maintenir votre niveau de vie pour vos vieux jours :

  • Le deuxième pilier :
    Ce sont tous les capitaux de pension complémentaire que les personnes se constituent au cours de leur carrière professionnelle, en tant que salarié ou indépendant. Pour les salariés, tout est réglé via leur entreprise ou leur secteur. Les travailleurs indépendants doivent effectuer eux-mêmes les démarches nécessaires.
  • Le troisième pilier :
    Il s'agit de contrats individuels que le client conclut de sa propre initiative dans le but de se constituer un capital complémentaire, par exemple dans le cadre de l'épargne-pension ou de l'épargne à long terme.
  • ​Le quatrième pilier :
    Ce pilier rassemble toutes les économies réalisées en vue de la pension sans avantage fiscal. Étant donné que le gouvernement ne prévoit pas d'incitant fiscal dans ce cadre, le client peut faire ce qu'il veut pour son quatrième pilier. Fonds de placement, obligations, assurances de la branche 21 ou 23, or, bijoux, œuvres d'art... Vous avez l'embarras du choix.

Vous voulez tout savoir sur ces quatre piliers ? Lisez notre article intitulé « Comment préparer au mieux sa pension ? ».

Conclusion ? Cette affirmation est FAUSSE.



Réduire

Votre pension légale est calculée sur la base de votre dernier salaire mensuel

Conclusion ? Cette affirmation est FAUSSE

Beaucoup de personnes pensent que leur pension légale équivaut à un pourcentage de leur dernier revenu professionnel.
Il n'en est rien.
Le montant de la pension légale que vous recevrez dépend :

  • de votre statut : salarié, fonctionnaire ou indépendant
  • de votre salaire : plus votre salaire est élevé, plus votre pension le sera également.
  • du nombre d'années de travail : une carrière complète est de 45 ans. Si vous n'avez pas une carrière complète, le montant de votre pension sera adapté en conséquence et vous recevrez donc une pension moins élevée.
  • de votre situation familiale : si vous êtes marié, vous pouvez dans certains cas prétendre à une pension de ménage, par exemple si vous ou votre partenaire n'avez aucun revenu ou des revenus très limités.

Chaque année de travail donne droit à un certain montant de pension. Pour les périodes de chômage ou de maladie, la pension est calculée sur la base d'un salaire fictif.
Votre pension légale est constituée de la somme de toutes ces parties acquises.

Toutes les périodes prestées sont prises en compte pour votre pension, pas uniquement les dernières années de votre carrière.

Conclusion ? Cette affirmation est FAUSSE.



Réduire

Les prestations extralégales sont aussi prises en compte dans le calcul de votre pension

Conclusion ? Cette affirmation est FAUSSE

La charge fiscale et les charges sociales sur les revenus professionnels sont très élevées en Belgique. Pas convaincu ? Comparez votre salaire brut avec le montant net que vous voyez apparaître sur votre compte chaque mois.
Les avantages extralégaux tels que les chèques-repas, les écochèques, la voiture de société, etc. ont été créés pour alléger cette pression. Le revers de la médaille est qu'aucune cotisation sociale n'est versée sur ces revenus. Dès lors, ils ne comptent pas pour le calcul de votre pension.

Vous avez une voiture de société ? N'oubliez pas que cet avantage disparaît après votre départ à la pension et que vous devrez acheter vous-même une voiture. Les avantages dont vous profitez durant votre carrière n'auront aucun impact sur le montant de votre pension légale.

Conclusion ? Cette affirmation est FAUSSE.




Réduire

L'écart de pension est particulièrement marqué chez les personnes aux revenus élevés

Conclusion ? Cette affirmation est VRAIE

L'écart de pension est la différence entre le dernier revenu professionnel et la pension légale.
Cet écart est plus important en Belgique que dans plusieurs pays voisins et, paradoxalement, il est plus encore plus grand pour les revenus les plus élevés. En effet, le calcul de la pension légale implique un plafond salarial.

En 2020, ce montant maximal était de 60.026,75 euros bruts (treizième mois et pécule de vacances inclus). La pension légale d'un salarié ne dépassera jamais 60 % de ce montant, même si ses revenus sont bien plus élevés. Malheureusement, la partie qui dépasse ce plafond n'est pas prise en compte pour le calcul de la pension légale.

Par conséquent, même les revenus les plus élevés ont tout intérêt à combler l'écart de pension en se constituant un capital supplémentaire via leur employeur (deuxième pilier), par le biais de l'épargne-pension ou de l'épargne à long terme (troisième pilier) ou, par exemple, en investissant dans l'immobilier (quatrième pilier).

Conclusion ? Cette affirmation est VRAIE.



Réduire

La population active actuelle paie les pensions des retraités actuels

Conclusion ? Cette affirmation est VRAIE

En Belgique, nous avons un « système de répartition ». Autrement dit, la population active verse des cotisations pour payer les pensions des retraités actuels. Ce système repose donc sur la solidarité : ceux qui travaillent maintenant sont solidaires de la génération plus âgée. Les pensions futures seront payées par la génération qui sera active à ce moment-là.

 
Cependant, ce modèle est mis à mal, puisque le nombre de pensionnés augmente sensiblement. C'est précisément le défi auquel nous sommes confrontés avec le vieillissement de la population.

Conclusion ? Cette affirmation est VRAIE.



Réduire

​Et vous ? Savez-vous déjà de quoi sera faite votre pension ? Êtes-vous bien préparé pour tout ce qui sera possible à ce moment-là ?

Planifiez votre pension dès aujourd'hui, et sécurisez votre avenir. ​