Même en cas d'abandon de recours, il restera de bonnes raisons pour un locataire de souscrire lui-même une assurance incendie.
Partagez
En savoir plus sur ces assurances?

Attention à l'abandon de recours

Votre locataire aura intérêt à prendre lui-même une assurance-incendie

​Si vous intégrez un ‘abandon de recours’ dans le contrat de bail à la demande de votre locataire, signalez-le à votre assureur incendie. Dans le cas contraire, celui-ci pourra réduire son indemnisation en cas de sinistre. Et conseillez à votre locataire de souscrire lui-même une assurance habitation.

Votre locataire devra, à l'expiration du contrat de bail, laisser l'habitation louée dans l'état dans lequel elle se trouvait au moment de son emménagement. Cela signifie aussi que le locataire sera responsable des dommages causés au bien loué, à moins qu'il ne puisse prouver le contraire.

Voilà pourquoi votre locataire pourra vous demander d'insérer une clause d'abandon de recours dans le contrat de bail. Vous ou votre assureur incendie ne pourrez ainsi jamais vous retourner contre lui en cas de dommages éventuels.

Si vous insérez une clause d'abandon de recours dans le contrat de bail, informez-en immédiatement votre assureur. La clause aura en effet aussi des conséquences pour lui. Votre assureur insérera une clause dans votre assurance habitation. La surprime qu'il vous réclamera dans ce cas pourra être répercutée par vos soins auprès du locataire. Si vous n'informez pas votre assureur incendie, celui-ci pourra réduire son indemnisation en cas de sinistre.

Un abandon de recours ne sera toutefois pas toujours suffisant. Il restera suffisamment de bonnes raisons pour le locataire de souscrire lui-même une assurance habitation .

Vous pourrez l'y obliger à travers le contrat de bail.

Dans ce cas, le locataire pourra conclure une assurancepour les dommages :

  1. occasionnés à ses propres biens et son mobilier, suite à un incendie, un dégât des eaux, une inondation, un court-circuit…
  2. occasionnés à des tiers. Un locataire pourra en effet être tenu responsable des dommages causés à des tiers par les biens assurés. Imaginez que ses propres biens prennent feu causant ensuite des dommages aux voisins, visiteurs ou passants... L'abandon de recours ne sera pas valable par rapport à ces personnes. Il s'agira en effet uniquement d'un fait entre le locataire, vous-même et votre assureur incendie.

Source :
www.assuralia.be

Réduire